The kitchen of distinction : Portraits de Dewaere et de Alabaster.

The kitchen of distinction : Portraits de Dewaere et de Alabaster.

Non il ne sera pas question ici du méconnu groupe anglais de pop alias Kitchens of Distinction, mais de deux groupes qui se partageaient l’affiche de ce samedi soir au bar Le Marquis de Sade à Rennes. Et non content de se partager la scène, ils se sont aussi partagé la cuisine du bar pour une session portrait. C’était en effet le seul endroit ou il y avait assez de lumière pour faire des portraits corrects, sachant que faire des photos du concert était vu la taille de la salle et sa lumière était très difficile voir impossible, et je n’allais pas gâcher une pellicule à m’y risquer.

Deux groupes joueront donc ce soir là. Tout d’abord les lyonnais de Alabaster, qui contient de vrais morceaux de groupes comme Overmars, Sofy Major ou Geneva. Ils avaient déja fait sensation à Rennes il y a quelques années au Jardin Moderne en jouant avec leur copains Møller Plesset. Le quatuor livre un Hardcore tendance métal, voir punk par moment. Des morceaux rapides, des textes le plus souvent éructés plus que chantés, une rythmique lourde accompagnée par des riffs de guitares que les amoureux du métal des années 90 ne pourraient pas renier. C’est violent, dur, mais très bon.

Alabaster.

 

 

Dewaere, le second groupe, lui aussi est composé de 4 personnes. pareil que Alabaster, c’est guitare, basse, batterie et chant. Certains ont fait partie de groupes comme Rafale, et au chant ce n’est ni plus ni moins qu’un Australien perdu en terres bretonnes. Le groupe nous vient de Saint Brieuc, ce qui m’avait fait dire avant de les écouter, que rien de bon ne pouvait venir de cette ville. C’était avant de découvrir leur album « Slot Logic », deux ou trois écoutes sur leur bandcamp et direct j’ai acheté le vinyl, c’est dire. Un album qui fait partie des meilleurs choses qu’il m’ait été donner d’entendre en 2018. Du coup ça met la barre haut pour le concert, surtout quand on sait que c’est seulement le second du groupe ce soir là. Le défi a été plus que relevé. ‘est non seulement à la hauteur de ce qui avait été enregistré. Pourtant ils donnent dans un style un peu casse gueule sur scène, musicalement c’est du punk de très bonne facture, mais au chant ça pourrait presque ressembler à du Scott Walker, en moins granguignol bien sur. Mais ce chant donne une réelle fraicheur à la musique. En tous cas, sur scène c’est vraiment bon, voir même mieux que ça. Quasiment tout l’album passera à la moulinette du live, mais aussi quelques morceaux que je ne connaissait pas.

Dewaere.

Le groupe part en tournée jusqu’a début juin, ou ils seront sur Bruxelles. Je souhaite une vraie longue vie et plein de vraies scènes à ce groupe qui le mérite vraiment, l’album avait été une claque, le concert en aura été une autre aussi grosse. Ils sont super sympas en plus, ce qui ne gâche rien à l’affaire. Merci à Nico (Quéré) qui le premier me les a fait découvrir.

Merci à l’association Kfuel (encore une fois) pour l’organisation et tous ce qu’ils font pour une certaine musique sur Rennes. Merci aussi au bar Le Marquis de Sade pour son accueil, au public venu en masse aussi. Et un grand merci aux Alabaster et Dewaere pour leur patience et leur sympathie.

Les portrait ont été réalisés avec mon Hasselblad, sur de la Bergger Pancro 400 poussée d’un stop et développée dans du xtol à la maison.

By | 2019-03-10T18:41:34+00:00 mars 10th, 2019|Concerts, Portraits|0 commentaires

About the Author:

https://www.flickr.com/photos/renphotographie/sets

Laisser un commentaire