Lors d’une froide matinée de février dans ma bonne vieille forêt Bretonne, j’ai rencontré, non pas Merlin L’Enchanteur ou autres korrigans, mais le groupe FUZETA, lauréats du prestigieux Tremplin Ricard S.A Live Music.
 
On s’y perd un peu parmi tous les tremplins organisés en France, mais le Ricard S.A Live Music est aujourd’hui un des plus gros dispositifs d’accompagnement des artistes avec l’équivalent de son poids en Ricard d’un investissement de plus de 60 000 € proposé au lauréat (un budget pour un EP, un clip, une dizaine de dates en France dont le Printemps de Bourges, du matériel, des conseils…).
 
La compétition aura été rude, plus de 1000 groupes en lice, du très haut niveau parmi les 10 finalistes mais les 4 bretons auront tenu la barre jusqu’au bout. Ils l’ont remporté grâce au vote de plus de 300000 internautes et d’un jury professionnel.

 

 
 

fuzeta 1 

 
Fuzeta c’est quoi?
 
C’est 4 mecs qui sont tombés dans la musique depuis leur plus jeune âge. Ils ont bercé la scène locale bretonne avec du rock puissant à gros coups de disto à travers différentes formations et qui ont décidé de se retrouver pour se foutre à poil avec des « guitares à 100 balles » comme ils le disent eux mêmes. 
Un jeu dangereux, où plus d’un s’est cassé la gueule en nous servant des soupes insipides, parce que c’est bien beau de se la jouer « Unplugged in New-York », mais il faut avoir un sacré bagage musical pour que tout colle.
 
La recette fonctionne à merveille, les trois frères Sims accompagnés de leur comparse Jérémy à la batterie, ont su se créer un univers à coups d’harmonies vocales et de mélodies entêtantes. Quand on les écoute, on se repasse sans cesse la musique dans la tête, essayez par vous-mêmes et vous comprendrez, c’est presque plus dangereux que le « Petit Bonhomme en Mousse ».

 

 
 
 
Pour ma part, j’ai découvert le groupe lors de la dernière édition des INDISCIPLINEES, lors du premier concert du groupe. J’y suis vraiment allé sans trop de conviction et là, pour vous décrire ce que j’ai ressenti, c’est un peu comme quand tu crois bouffer un muffin pas cuit mais qu’en fait, surprise, il est fourré au Nutella.

 

 
Fuzeta 2
 
 
 
Une question aux MAPL (Musiques Actuelle du Pays de Lorient), qui les accompagne. Vous comptez nous en sortir encore combien de votre chapeau des lapins comme ça? Je trouve que vous les enchainez depuis 2-3 ans…
 
En attendant l’EP qui devrait sortir au mois d’avril, je vous invite à aller écouter les quelques titres en ligne.

 

 
Indisc 2014023
 
 
Pour la prise de vue, j’ai décidé, à l’image de leur musique et de leurs « guitares à 100 balles » de moi aussi de me foutre à poil et de faire le portrait au Polaroïd. Nous ne sommes plus habitués à voir ces images tant prisées à une autre époque. J’aime beaucoup utiliser le Polaroïd, ça donne une dimension humaine aux photographies, toujours floues et avec beaucoup de défauts ;).
 
Polaroid 250, Fuji FPc100, trois images ont été réalisées, une gardée par le groupe, les deux autres pour moi.
 
Un grand merci aux FUZETA et à Anne-BURLOT-THOMAS pour cette séance, longue route à eux.