Hélène Le Corre, alias Mistress Bomb H, n’est pas ce qu’on appelle une nouvelle venue sur la scène musicale rennaise et d’ailleurs. Elle a été bassiste, chanteuse dans des groupes de punk hardcore dans les années 90. Puis la musique électronique a commencé à la titiller. Au départ au sein du duo Third Pole (un split disque sera enregistré), puis seule mais entourée avec sa nouvelle entité Mistress Bomb H. Avec un ordinateur portable, une guitare, un piano desacordé, des bruits de la rue, ou tout autre moyen de produire du son, elle et ses musiciens (Jean Feraille, ou d’autres) ou seule balance un son dur, brut et chante par dessus. Toutes les instrumentations et tous les textes sont écrits par elle. Le premier album concept sort en 2005 et se nomme « Les sept fenêtres de Mistress Bomb H » autoproduit il sera suivi par un split LP Altar K / Mistress Bomb H, « Wild Animals killed your punk stars ». En 2012 sortira le second album nommé « 9 pictures ».

mistress bomb h ubu -1

Mistress Bomb H
(Le Jardin Moderne)

J’ai pu la rencontrer lors de la soirée Carte Blanche à Laetitia Sheriff qui avait lieu au jardin moderne et dont je vous ai déja parlé ici : Carte blanche à Laetitia Sheriff. Hélène fait aussi partie de l’association Kfuel que vous pourrez retrouver sur quelques chroniques de concerts. Très sympathique cette jeune femme est très productive sur la scène rennaise, sous son nom ou avec bien d’autres projets.

Mistress Bomb H-1

Mistress Bomb H au Mondo Bizarro

Cette photo (la première) a été prise avec un Hasselblad 500c sur du film trix poussé à 1600 et pour une fois développée par un labo pro (qui m’a beaucoup déçu). Par contre la seconde à été réalisée au Mondo Bizarro pendant un concert avec un nikon F100 et une pellicule Tmax 400 poussée à 6400 isos et développée  maison, elle est brut de scan, pas de retouches pas d’enlevage de grain ou autres. Comme quoi la Tmax supporte très bien le « poussage » jusqu’a 6400 isos CQFD.

 

Merci à Hélène et au jardin moderne pour le portrait, et au Mondo Bizarro et Kfuel pour la seconde photo.