Plein Air de Rock, le 3 juin 2017 à Jarny (54)

Plein Air de Rock, le 3 juin 2017 à Jarny (54)

Déjà la 23ème édition pour le « Plein Air de Rock« , festival peu connu hors de Lorraine qui pourtant propose d’années en années une programmation de qualité. Bien évidemment de nombreux groupes français – Gojira, Mass Hysteria, Lofofora, Eths, Shaka Ponk – mais aussi quelques pointures internationales tels que Strapping Young Lad, Sepultura, Arch Enemy, Ensiferium tout ça dans un parc arboré, une ambiance familiale et un prix modique (10€ en prévente). Vous l’aurez compris, c’est un peu mon petit chouchou des festivals et c’est toujours avec grand plaisir que je retourne à Jarny.

Comme à mon habitude, j’arrive tôt, histoire d’éviter les prises de tête pour me garer et ne pas rater les locaux de l’étape les Dirty Red Shirts. J’ai déjà vu le groupe en prestation alors qu’ils étaient en formation duo. C’est maintenant un quatuor qui se produit sur scène. La performance s’est assagie mais Simon mouille toujours la chemise (avant de la retirer) et l’énergie est communicative.

Je n’ai malheureusement que deux photos à vous présenter de Dirty Red Shirts car j’ai eu l’idée saugrenue de vouloir finir la pellicule du jetable gentillement offert par Olivier lors de notre réunion Analogic à Paris dont j’ai misérablement foiré le développement.

Le domaine de Moncel se remplit tranquillement pour accueillir Black Peaks, groupe made in UK qui profite des festivals pour présenter son premier album sur le continent : Statues. Je classerai le groupe dans le rock progressif, avec des gros riffs, des breaks improbables mais plutôt bien senti et un chanteur assez impressionnant vocalement.

C’est au tour des Toulousains de Psykup de remuer Jarny, les fans du groupe sont bien présent vu le nombre de t-shirts que je vois siglés du nom du groupe.

J’ai jamais accroché sur disque et j’étais passé à coté du retour du groupe avec Ctrl+Alt+Fuck sorti cette année mais il faut avouer que sur scène, ils ne font pas semblant. Psykup est de retour et a envie de marquer les esprits avec des morceaux bien rentre dedans interprétés à un rythme d’enfer.

Faut pas se laisser avoir par les chemises Hawaïennes et la pin-up du backdrop, c’est pas la détente dans la fosse.

Le public est maintenant bien chaud pour réceptionner les suisses de Nostromo. Même si ce n’est pas la même musique, en terme d’attitude on est sur la même longueur d’onde que Psykup. Un groupe qui revient après un grand break et qui visiblement prend un grand plaisir à retrouver la scène.

Entre deux morceaux, les membres du groupe sont totalement détendus et rigolards avant de reprendre les hostilités avec une hargne sans concession. La réaction du public est bien en phase et ça remue méchamment sur la pelouse et dans les airs!

Comme j’en ai eu marre d’éviter les slammeurs d’un coté et les tournoiement de micro de Javier de l’autre, je suis allé me désaltérer avant de découvrir le second combo britannique : Sikth. Pas facile pour le groupe de passer après deux prestations scéniques furieuses et leur set semble bien fade.


C’est dommage car j’ai depuis écouté leur dernier album The Future in Whose Eyes? et il y a des morceaux intéressants mais je suis passé à coté ce jour là.

Le bon coté c’est que tout le monde s’est reposé/restauré pour être présent pour l’arrivée de The Inspector Cluzo. Les fermiers Gascons – j’invente rien, on peut acheter les produits de leur ferme Lou Casse – se présentent comme des artisans du rock et comptent des centaines de concerts dans le monde entier. Autant dire qu’ils sont à l’aise sur scène et à la campagne, ce qu’ils vont démontrer rapidement !

Malgré les débuts de pluie sur Jarny, le public se masse devant la scène, ce qui sera apprécié avec une pointe d’ironie par Laurent Lacrouts (chant/guitare) « merci d’être aussi nombreux sous la pluie. Voilà de vrais rockers ! Je pensais qu’il y avait trop de metalleux me voilà rassuré ».

La nuit est désormais là pour la prestation de Carpenter Brut. C’est mieux pour leur set, l’essentiel de la scénographie étant lié à la mise en lumière et aux projections sur écran en fond de scène. Le groupe joue à fond le coté référentiel ’80s avec des sonorités synthés et les vidéos reprennant des classiques de John Carpenter (évidemment !), Dario Argento ou Brian de Palma. Vous ne verrez pas grand chose car le groupe a refusé les photographes en devant de scène et je n’étais pas équipé pour le safari !

Carpenter Brut

Bon j’avoue avoir été plutôt déçu car je m’attendais à une version plus « metal » des morceaux avec les excellents Florent Marcadet (Klone, Hacride) à la batterie et Adrien Grousset (Hacride) à la guitare. Le public est aussi assez partagé mais malgré la pluie qui s’intensifie, je ne constate pas de défection pour les suédois de Cult Of Luna.

Cult Of Luna

Le contraste est fort après Carpenter Brut et son Maniac. On passe a un autre tempo et une ambiance crasseuse et moite – merci la pluie – , les musiciens arrivent au ralenti au milieu d’une fumée épaisse. Je suis surpris de voir une configuration avec une seule batterie, le duo de percussions étant un élément frappant des lives du groupe.

Fidèle à lui-même, le groupe déploit son univers musical sans concession, peu de lumière et les interactions avec le public se limitent à quelques avancées du guitariste vers le devant de scène en brandissant sa guitare. Le set commence avec un gros morceau bien pesant, je pensais que la météo étant contre nous, le parc se viderait mais soit le public était déjà acquis soit l’envoûtement a fonctionné.

Cult of Luna Setlist Plein air de Rock 2017 2017

Merci à Thierry, Clément et tous les bénévoles pour l’accueil toujours sympathique.

Liens :
Dirty Red Shirts
Black Peaks
Psykup
Nostromo
Sikth
The Inspector Cluzo
Carpenter Brut
Cult Of Luna

Note technique : Les photos panoramiques ont été prises avec un Horizon 202, les autres avec un Olympus 35RC. Dans les deux cas, j’ai utilisé de la Kodak TriX développée pour des valeurs de 400 (Jour) à 1600 (Nuit) iso avec de l’XTol

Dirty Red Shirts

Black Peaks

Psykup

Nostromo

Sikth

The Inspector Cluzo

Carpenter brut

Cult Of Luna

By | 2017-06-23T17:41:58+00:00 juin 23rd, 2017|Concerts|0 commentaires

About the Author:

http://yael-paris.fr

Laisser un commentaire