Olivier Mellano est un artiste rennais. Originaire de Paris, il étudie la musique à Rennes. Il est à la fois auteur, compositeur, arrangeur, chanteur, guitariste, violoniste pour lui et pour bien d’autres artistes. Violoniste, guitariste. Il a travaillé avec nombre de groupes ou de personnes de diverses influences, tels que Sloy, Miossec, Bruno Green, ou encore Dominic Sonic, et d’autres au violon. Mais il se remet à la guitare pour accompagner Dominique A sur la tournée de l’album Remué et enregistre avec lui sur l’album Auguri. On le retrouve aussi avec Laetitia Sheriff, Françoiz Breut et dernièrement aux cotés du groupe de rap Psykick Lyrikah.

Il ne travaille pas que pour les autres. En 1998, il lance son premier projet nommé l’Île Électrique, un projet scénique expérimental dont il assure la création, la coordination et la direction artistique. Il ne cessera de travailler depuis à différents projets, je ne les citerai pas tous car ils rempliraient une bonne partie de l’article et je n’en ai vu que quelques uns dont je peux vraiment parler.

La première découverte de l’artiste fut à l’occasion d’un concert de Dominique A sur la tournée de l’album Remué, à Brest au Vauban (salle mythique pour ceux qui connaissent). Puis, quelques années plus tard, à Brest également, j’avais eu la chance d’assister a mon premier ciné concert, le film de Steven Spielberg Duel, où j’avais pris une claque monumentale, c’était génial. Je l’avais revu au Vauban à coté cette fois de Françoiz Breut où il assurait la guitare. Je l’ai croisé sur des concerts à Rennes où il jouait seul avec sa guitare et ses boucles (guitare autosamplée). Plus tard, je l’ai revu à l’Ubu. Il accompagnait Psykick Lyrikah, excellent ce fût, le groupe est très bon. La dernière fois c’était il y a pas longtemps, Laetita Sheriff l’avait invité pour sa carte blanche lors du festival des Embellies. Cette soirée est décrite par là : Carte Blanche à Letitia Sheriff. Gentil comme tout, l’artiste a posé pour moi dans un des locaux du jardin moderne, son portrait est à son image, un musicien qui ne fait pas de vague, humble, sérieux, talentueux et sans la grosse tête, discret aussi surtout !

Olivier Mellano

Olivier Mellano

La photo a été prise avec un Hasselblad 500C sur de la trix poussée à 1600 et développée par un labo pro, car je n’avais plus de révélateur sous la main. La prochaine fois je n’y reviendrais pas et je ferais moi même quitte à attendre.

 

Merci à Laetitia Sheriff pour la soirée, à Olivier Mellano pour sa patience et sa gentillesse, au jardin moderne pour le décor.