Voici venir le jeudi, un petit tour par la salle de l’étage au centre ville histoire de voir Bison Bisou dont j’avais entendu parler et envie de voir la performance sur scène. Bon j’avoue que je fus un peu déçu, ce n’était pas à la hauteur de ce que je pensais, rien de grave. Le chanteur Charly Lazer scande ses textes au micro tandis que le reste du groupe l’accompagne plutôt mollement. Pas mal mais ça manque un peu de cohérence.
Il est vite l’heure de tailler vers le parc expo pour manger rapide et commencer le gros du festival, car c’est là que se passent le plus gros des Transmusicales.

Courtney Barnett-1-5

Courtney Barnett.

Je laisse passer le DJ résident du festival et du hall 3, à savoir Kosmo Pilot, pour voir Courtney Barnett, style rock, la jeune femme étend sa palette musicale de Patti Smith pour la façon de chanter à Lou Reed pour la façon de se servir de sa guitare, mais sans le grand talent des deux. Je passe sur Clarens, sans grand intérêt. Par contre la suite était la révélation de la soirée, Kate Tempest ! Déclamations à la Saul Williams, la jeune rappeuse est très forte, l’air de rien, ou plutôt pas l’air d’une rappeuse elle assène ses textes sans concession avec un flow qui en ferait rougir plus d’un, un régal !

Kate Tempest-1-4

Kate Tempest

 

 

Changement de Hall et de style par la même occasion, je me retrouve devant Curtis Harding, caché derrière ses lunettes noires, ce grand black nous fait une espèce de soul, rock, assez brut, mais bon ça ne me touche pas, et visiblement je ne suis pas le seul. Il finira par enlever ses lunettes sur la demande d’une jeune fille dans le public mais seulement le temps d’un demi morceau…

Curtis Harding-1-3

Curtis Harding

Passage d’un hall à l’autre pour un groupe Israëlo/yéménite du nom de AWA. Trois jeunes femme, dont deux soeurs, chantent en Yéménite des chansons apparemment d’amour. Bon je ne vais pas être méchant mais ça ressemble vraiment à un Fest Noz, pour les non bretons, un fest noz est une fête bretonne ou les bombardes se disputent avec les binious et ou les chants se superposent jusqu’a devenir une bouillie inécoutable, et c’est un peu le cas.

Awa

Awa

Raury monte sur la scène du hall  et direct on se dit que ça va bouger, jeune et grand black avec un chapeau à la Pharell Williams, ça groove c’est rigolo, ça bouge beaucoup sur scène, le bassiste fait plein de mimiques, le public est ravi, pas moi.

Raury

Raury

Le public se rue en masse vers le hall 3 pour voir le groupe Molotov Jukebox, en effet la chanteuse est actrice dans la série à grand succès Game of Throne et apparait aussi dans les films Harry Potter. Bon sorti de là, elle est mignonne mais ça ne fait pas tout. Elle s’accompagne d’un accordéon et son compagnon d’un violon. Rien de très spectaculaire, et musicalement parlant ça ne vaut pas le détour, loin de là.

Molotov Jukebox

Molotov Jukebox

Sekuoia finira la soirée, deux mecs derrières des machines avec une guitare, une batterie au milieu, et un son qui oscille entre pop, et krautrock, pas mal, mais je commence sérieusement à fatiguer et je m’en lasserais assez rapidement.

Toutes les photos ont été prises avec mon contax G1 sur de la tmax 400 poussée à 3200 et développée dans du révélateur tmax.