Local Heroes #37 – Potochkine/BleuCanyon/GeOrGe – 04.06.17 – La Valette du Var

Local Heroes #37 – Potochkine/BleuCanyon/GeOrGe – 04.06.17 – La Valette du Var

Un concert de pop/electro sous un chapiteau de cirque organisé par la SMAC du coin (Tandem 83 en partenariat avec la toute nouvelle association MPC « Musique et Proposition Culturelle ») … C’est ce qu’un copain ingé lumière m’a proposé de couvrir il y a quelques temps. Etant orientée plus rock qu’électro mais l’accroche ayant titillé ma curiosité, j’ai accepté l’invitation sans même aller tendre une oreille sur les trois groupes à l’affiche.

GE OR GE

La soirée commence tout en douceur avec une jeune femme seule devant… Quoi d’ailleurs ? Son synthé ? Je vais certainement raconter des âneries si je m’avance de trop parce que, une fois sortie des instruments à cordes pincées et à percussions, je suis pas une grande connaisseuse. Le public, assis sur les sièges du chapiteau, semble réservé ou très certainement en train de digérer le rougail à la saucisse qu’avait préparé l’équipe de l’association MPC pour l’occasion. Personne (y compris moi) n’ose avancer de trop devant la scène occupée par la présence de cette femme un peu mystique dont la moitié du visage est caché par un masque, qui finira par tomber un peu plus tard. La musique sonne bien, c’est frais et ça tombe bien parce qu’il fait bien chaud sous le chapiteau de l’Ecole Fragile (école de cirque et de théâtre). La voix envoûtante de GeOrGe nous porte, les sons produits par les instruments qu’elle a sous les mains servant à l’accompagner très justement. N’ayant pas réussi à trouver plus d’infos sur cette artiste, je ne pourrais pas vous en dire plus sur sa démarche et son travail. A priori, celle-ci est originaire du coin puisque le but de cette soirée c’est de mettre à l’honneur les groupes locaux qui tournent bien.

Pour ne pas faire comme moi, venez tendre l’oreille sur son soundcloud !

 

BLEU CANYON 

« Local Heroes » : les deux garçons qui sont en face de nous sont des membres actifs de la scène musicale Toulonnaise. En lisant leur bio vous apprendrez que beaucoup de beaux événements sont passés entre leurs mains (Le Cri du Rocher, le Volum’Art,…). Vincent et Charlie se sont associés pour nous proposer de la synthpop/new wave plutôt cool avec une identité bien affirmée à la fois sonore et visuelle.  La musique qu’ils partagent avec nous est à mi-chemin entre une modernité assumée et un côté rétro des années 80. En les écoutant, on se laisse facilement transporter, s’imaginant bien en bord de mer avec une bonne bière bien fraîche. D’ailleurs, le public qui a finit  de digérer, est passé à la rafraîchissante bière de La Rade servie à la pression. La distance entre la scène et le public se raccourcit, cela prend des allures de concerts de rock par moment !

Pour les découvrir, voici leur soundcloud et le clip de Summertime issu de leur premier EP éponyme. Un deuxième EP est déjà en cours de préparation chez le « micro » label toulonnais Toolong record.

POTOCHKINE

« Libérez votre imagination »

Troisième et dernier groupe de la soirée. Maintenant que j’ai pris du recul sur ce concert, je comprend mieux l’ordre de la programmation : on y va crescendo pour finir avec le groupe le plus « whathefuckesque » que j’ai jamais vu et entendu jusqu’à présent. Une ambiance scénique d’entrée de jeu à tomber par terre. Cette fille en tutu blanc avec ses longs cheveux noirs fait presque peur et semble sortir tout droit du film The Ring à certains moments. Celui qui l’accompagne est guère plus plaisant avec son maquillage trash et ses mouvements saccadés tel un automate. Difficile de trouver les bons mots pour vous décrire leur musique. Elle provoque une sorte de dissociation psychique assez déroutante : votre cerveau sait qu’il écoute des sons électroniques et pourtant ça sonne dans votre tête comme un bon punk underground français. Un peu du style du groupe Metal Urbain en version 2017 et électro. A ce stade de la soirée, le public est survolté et on ne sait même plus où commence et où finit la scène étant donné que les artistes se font une joie de faire un saut en bas avec nous, histoire de nous secouer l’esprit encore un peu plus.

Envie de vous retourner un peu le cerveau ? Rendez-vous sur leur bandcamp ! 

Eddy Le Quartier se serait encore rendu dingue en voulant définir le Rock s’il avait assisté à cette soirée. Pour moi, ce soir là, l’électro était résolument rock !

Merci à Willy, l’équipe de Tandem83 et l’association MPC pour l’invitation, les bières et le repas. 

Côté technique : Les photos ont été prises avec un Canon EOS 33 + 50mm 1.8 // HP5+ poussée à 3200, développement fait maison dans du Ilfotec LC29 (1+9). 

By | 2017-06-20T19:48:16+00:00 juin 19th, 2017|Concerts|2 Comments

About the Author:

www.ginafernandez.format.com

2 Commentaires

  1. Thibault 05/07/2017 à 11 h 43 min␣- Répondre

    Magnifiques photos de la partie Potochkine, quand ça matche entre l’artiste et la photographe, ça se voit et c’est beau! Tu rends justice à leur Projet atypique!

  2. […] sur scène. Les ayant déjà largement présenté lors de mon dernier report (à lire ou à relire ici), je n’ai pas grand chose de plus à rajouter les concernant, c’est toujours aussi […]

Laisser un commentaire