Avec autant de festivaliers que pour l’édition de 2012, Le festival Hellfest s’est déroulé dans une bonne et joyeuse humeur. Beaucoup de bonnes choses vues encore cette année, quelques claques prises aussi, une très bonne année. Le Hellfest, est un très gros festival, en effet, beaucoup de public (112 000 festivaliers cette année) et aussi beaucoup de groupes présents (159 groupes) sur trois jours. Pas de possibilité pour moi de tout couvrir évidemment, et d’ailleurs je ne comptais pas tout aller voir, je ne suis pas allé faire une heure et demi de queue devant les grosses scènes pour aller prendre des photos de groupes qui ne m’intéressaient que peu. Donc je m’étais fait ma petite liste de choses à voir parce que je les écoutais et avait envie de les découvrir sur scène, de choses à découvrir parce que j’en avais déja entendu parler et écouté quelque peu, et d’autres choses qui ne me plaisaient pas particulièrement mais je savais que sur scène ça allait être intéressant au style visuel ou énergique, je l’avais étoffée cette liste au fur et à mesure de mes rencontres sur place avec des copains, connaissances, qui me recommandaient des groupes.

Je vais vous donner mon top ten, cela n’engage que moi et comme c’est moi qui fait l’article ça tombe bien ! Tout d’abord Bad Religion, ça fait un bail que j’écoute ce groupe californien de punk rock emmené par Greg Graffin au chant et secondé par des musiciens qui pour certains sont là depuis le début, petite déception Mr Brett le célèbre guitariste n’était pas de la tournée. Bad Religion livre un concert chaleureux, et énergique avec une compilation de leurs meilleurs titres parsemés de morceaux du dernier album « TRUE NORTH ».

Bad Religion

 

Le second de ce top ten est SWANS, eux aussi, ça fait un bout de temps que j’écoute leur Post punk experimental, le groupe emmené par Mickael Gira s’est reformé il y a peu et j’ai enfin pu assister à un de leur concert, si on peut appeler ça un concert, plutôt un tumulte de guitares avec un chant. Une très bonne experience !

 

le troisième sera NEUROSIS, pareil que pour les deux premiers, une longue écoute du groupe qui avait débuté par un son hardcore de bonne facture à baissé le tempo et nous offre maintenant une musique plus lourde, plus lente mais toujours aussi jouissive, première fois que je les voyais en concert et j’avoue y avoir pris un certain pied.

Neurosis-1

 

ANTI FLAG sera le quatrième, le groupe punk aussi connu pour ses positions politiques que pour son punk sans fioritures envoie sur scène une musique qui ne peut pas laisser indifférent. Leur set est énergique et punk rock à souhait.

Anti flag-1

 

SLEEP dont j’attendais beaucoup sera le cinquième, j’avais hâte de voir comment le groupe se débrouillait sur scène avec des morceaux longs, longs, et aussi lents que brutaux, les rois du Stoner n’ont pas déçu le public qui était ravi comme moi de les voir suite à leur reformation en 2009.

Sleep-1

Le sixième sera ma claque du festival, et pas que la mienne à ce que j’ai pu entendre. Les sept suédois de Cult Of Luna, ont retourné la tente Valley ! Ceux qui connaissaient déja savaient à quoi s’attendre, ceux qui comme moi découvraient, sont restés bouche bée devant ce post punk hardcore que le groupe a envoyé, ça à joué fort, lent, et gueulé plus que de raison mais bon dieu, tout ça bien cadré, un moment de bonheur et une super découverte ! je recommande chaudement !

Evidemment je suis obligé de citer mes chouchous à savoir les BUZZCOCKS, ce n’est certes pas le meilleur moment pour les voir, il aurait fallu que je naisse un peu plus tôt, mais quand même, Pete Shelley a beau avoir pris du bide, des cheveux blancs, il a toujours sa voix nasillarde et la musique des Buzzcocks n’a pas pris une ride.

Buzzcocks

Les Toy Dolls que j’avais eu la chance de voir il y a une vingtaine d’année sont toujours aussi bons, aussi drôles et aussi énergiques, malgré un genou en vrac pour le bassiste Tom Goober, obligé de jouer assis, Olga saute partout et arrive toujours à creer des hymnes à la guitare tout en se baladant partout sur la scène avec un sourire qui fait plaisir à voir.

Converge  est aussi difficile à définir sur la scène Hardcore/punk que leur musique est énergique, autant que leurs concert, après une bonne dizaine d’album, les bostoniens se sont fait connaitre grâce à leur album JANE DOE en 2002, ils n’ont jamais vraiment arrêté de tourner depuis lors, leur concert fut une explosion sur la scène Warzone, le public ne se laissant pas compter pour slammer et atterrir dans la fosse photo.

converge-1-3

 

Pour finir ce top Agnostic Front les papas du hardcore pour certains, n’ont pas perdu de leur superbes non plus au long des années, un set qui plait aux punks, aux hardcoreux, et a un public en général qui finit par être acquis à leur cause.

Agnostic Front-1

 

Bref comme l’année dernière, un festival qui permet de voir et d’entendre de la musique qui n’est pas souvent jouée ailleurs, des pointures dans chaque style qui va du Black Metal le plus « grandguignol » avec Craddle of Filth comme  au Punk rock le plus haut en couleur avec un groupe comme NOFX en passant par des musiques improbables comme les SWANS.

 

Toutes ces photos ont été prises à l’aide de mon fidèle Nikon F100, souvent monté avec un 50mm nikkor f1,8 sur de la kodak TX, très bon film s’il en est, poussé à 1600 isos. Pas toujours facile de faire face à des montées et descentes de lumières, et surtout de faire « sans » les retours posés sur des scènes relativement hautes !

Mes remerciements iront aux organisateurs du Hellfest open air, notamment à Roger, a l’organisation du festival, mes hébergeurs pour l’accueil, et à tous les groupes que j’ai pu voir et les autres.