Gregory D’Argent – H @ L’Atelier du Plateau

Gregory D’Argent – H @ L’Atelier du Plateau

Sur Analogic, on parle des musiques qu’on aime, à l’aide de photos sur film. Aujourd’hui, je vous ramène le projet qui fait un combo gagnant pour notre cher blog : H de Gregory Dargent. Gregory est oudiste, passionné et spécialiste des musiques algériennes (mais pas que…).

Lors de ses voyages dans le sud algérien, Gregory Dargent découvre les essais nucléaires français dans les régions de Reggane et de Tamanrasset dans les années 60. Au total, 17 essais que la France se permettait de faire loin de son territoire métropolitain, avec son lot d’irradiés collatéraux, que ce soit au niveau des populations locales ou des militaires français en faction.

C’est de là qu’est née l’écriture musicale de ce projet, rencontre entre le Sahara des nomades et la fission nucléaire, une musique entre tradition du oud algérien et incursions électronique des effets et machines.

Alors, oui, mais là en dehors de la musique comme d’hab’, c’est quoi le combo gagnant ? Hé bien le projet est aussi un projet photo. Gregory a parcouru la région des essais et réalisé un travail photo autour du sujet… travail photo sur pellicule ! De ces voyages est sorti un livre photos chez Saturne Editions, livre qui vit très bien sa vie tout seul, mais qui accompagnera à merveille l’écoute de l’album ! (mais pourquoi diantre ne pas avoir faire un objet commun livre + cd !!?)

Extraite de H - Photo de Gregory Dargent

Ça c’est un extrait de H – Photo de Gregory Dargent

On retrouvait donc Gregory Dargent accompagné de Anil Eraslan au violoncelle et de Wassim Halal aux percussions à l’Atelier du Plateau début novembre, pour la release party de l’album. La salle est pleine à craquer lorsque le concert commence (je ne pourrais pas me déplacer, aussi toutes les photos sont prises du même endroit, en équilibre précaire sur un pied…) avec une première pièce en solo à la guitare, sous des projections de photos tirées du projet.

On enchaine ensuite au oud, accompagné de ses musiciens. Alors, le concert c’était il y a plus d’un mois et j’aurais du mal à faire un report détaillé de tout ce qu’il s’est passé sur scène. Pour ma part, ce que j’en retiens est à l’image générale du projet musical et photographique : une expression sincère et viscérale avec une écriture artistique extrêmement bien maitrisée, avec une technique toujours au service de l’émotion. On sort de là un peu secoué, comme après un long et beau voyage en terrain accidenté. Le sujet n’est pas évident et H s’en sors avec brio !
Bref, écoutez l’album, regardez les images, allez voir le projet sur scène, il n’y en a pas deux comme ça !

Côté technique, j’ai poussé le vice à shooter ça avec le même boîtier, la même pellicule et la même chimie que ceux utilisés pour H. C’est donc fait avec un Leica M6 et son Summircon 35mm, sur de la TriX poussée à 3200 iso et développée pendant 2h et des broutilles en stand-dev dans du Rodinal. J’ai aussi sortie brièvement un Summar 50mm d’un autre temps pour les plans plus serrés.

Et puis surtout, un grand merci à Gregory Dargent pour l’invitation et ce magnifique projet !!

By | 2018-12-09T17:20:07+00:00 décembre 6th, 2018|Concerts|0 commentaires

About the Author:

www.olivier-off.com

Laisser un commentaire