Gaby Moreno + Calexico – L’Epicerie Moderne (Feyzin) – 22/04/2016

Gaby Moreno + Calexico – L’Epicerie Moderne (Feyzin) – 22/04/2016

Aucun groupe n’illustre mieux la frontière que Calexico. Le groupe tient son nom d’une ville située sur la bordure américano-mexicaine et il représente à lui seul la traversée des genres tels que la country, le rock, le mariachi et autres délices latins. Du coup, quand Calexico fait le voyage de Tucson jusqu’à l’Epicerie Moderne, tu traverses la frontière lyonnaise direction Feyzin. Nous sommes nombreux à avoir fait ce choix puisque le concert affiche complet.

La première partie est assurée par Gaby Moreno, chanteuse en provenance du Guatemala. Ce choix n’est pas très étonnant puisque Gaby Moreno est présente sur plusieurs chansons du dernier album de Calexico. Quelques membres du groupe, dont le leader Joey Burns, l’accompagnent d’ailleurs sur scène. Cette première partie, assez brève, fait plutôt office d’apéritif, d’échauffement tant on a l’impression d’avoir affaire à une formation réduite de la tête d’affiche. On est quelque part entre la première partie et la bande-annonce de ce qui va suivre. Et comme toutes les bandes-annonces, elle laisse sur sa faim.

Gaby Moreno

Gaby MorenoGaby Moreno

Cette faim est grandement comblée par un set de plus de deux heures du groupe arizonien. Ils s’y mettent à une petite dizaine pour emmener toute la salle de l’autre côté de l’Atlantique. On démarre avec « Frontera / Trigger » avant d’enchaîner les aller-retours entre Etats-Unis (« Falling From the Sky ») et Amérique latine (« Cumbia de Donde »). Gaby Moreno, elle aussi, opère les aller-retours entre scène et coulisses pour accompagner le groupe sur quelques paires de morceaux (« Moon Never Rises », « Cumbia Soledad »…).

 

calexico-analogic-2

calexico-analogic-5

calexico-analogic-3

A plusieurs reprises, on sent que Calexico est en pilotage automatique, le parcours est bien balisé. Pour éviter un voyage trop calme, les musiciens s’autorisent quelques montées en pression, notamment sur « World Undone » qui emmène très haut alors que, sur disque, le morceau s’arrête avant le décollage.

 

calexico-analogic-7

Il faudra pas moins de deux rappels pour calmer un public qui ne veut pas atterrir. On passe la dernière étape, « Crystal Frontier », puis les lumières se rallument, retour en France.

calexico-analogic-1

Instant technique : Les photos on été réalisées avec un Nikon F80 (35mm et 85 mm) et un Bronica S2A (50 mm). La pellicule utilisée est la HP5+ d’Ilford à 1600 ISO développée dans du LC29.

 

Calexicowww.casadecalexico.com

Gaby Morenowww.gaby-moreno.com

Epicerie Modernewww.epiceriemoderne.com

By | 2016-11-16T09:13:32+00:00 mai 12th, 2016|Concerts|0 commentaires

About the Author:

Charles, 37 ans, basé à Lyon. Plutôt argentique, plutôt rock, plutôt bière. http://www.charlesfaitdelaphoto.com/

Laisser un commentaire