bouton

 

Deux soirées Carte Blanche offertes à Laetitia Sheriff pendant le festival des Embellies. Deux belles soirées, je n’ai pas pu assister à la première, mais la seconde je ne pouvais pas la louper. Deux artistes rennais que j’apprécie beaucoup étaient réunis pour la soirée. Mais commençons par le début.

1 Primate-2

1 Primate

1 Primate, alias Romain Baudoin, joue d’un instrument un peu spécial, voir bizarre : une vielle à roue sur laquelle il a greffé un manche de guitare et qu’il a nommée le « Torrom-Borrom » (« Chaos » en Gascon). Et il sait en jouer parfaitement. Entre du Drone Noise grâce à la vielle, et des coups de guitare plus classiques, sa musique est assez inclassable. C’est une giffle ! Un moment hors du temps, ça plaît ou ça casse, ça ne laisse pas indifférent en tous cas.

Olivier Mellano

Olivier Mellano

Départ pour la grande scène, pour découvrir le nouvel album de Olivier Mellano « MellaNoiseEscape ». Seul sur scène, le guitariste rennais a laissé tomber pour un temps ses projets pharaoniques. Accompagné d’une seule boîte à rythmes et d’une pédale pour créer des boucles, l’artiste côtoie les grands noms du Noise : Shellac, Pinback, Battles, etc… Laetitia Sheriff le rejoindra sur scène pour assurer les choeurs sur un morceau. Un très bon moment comme Olivier Mellano sait nous en donner. Le public apprécie.

Laetitia Sherrif-7

Laetitia Sheriff & Carla Pallone

C’est donc une des deux soirées Carte Blanche à Laetitia Sheriff, et que serait une Carte Blanche sans l’artiste en question. Donc la talentueuse chanteuse, guitariste qui monte sur scène accompagnée de Thomas Poli à la guitare et aux claviers (Dominique A, etc…) et de Nicolas Courret à la batterie. C’est un set poignant que Laetitia nous fait partager. Elle s’accompagne à la guitare et sur quelques morceaux à la basse, et de sa voix tantôt douce tantôt âpre sait nous enivrer. Quelque part entre Pj Harvey et Anna Calvi, mais toujours dans son propre style, Laetitia nous jouera de son dernier album et des titres plus anciens. Surprise, le premier invité à la rejoindre sur scène est une invitée, Carla Pallone et son violon. La moitié de Mansfield.TYA accompagne Laetitia sur scène comme elle l’a accompagnée sur son dernier album. Olivier Mellano la rejoindra aussi sur scène pour des morceaux plus noise avec quelques gros bouts de guitare saturée dedans. Un vrai plaisir ! Le public venu nombreux, je pense que la salle est pleine, apprécie beaucoup et en redemande. Une très belle soirée !

Lester Brome & Mistress Bomb H

Lester Brome & Mistress Bomb H

N’oublions pas l’ambiance musicale entre les différents groupes qui était gérée de main de maitre par le couple Lester Brome et Mistress Bomb H, qui allait de la noise pure et dure au punk en passant par divers groupes qui me sont encore inconnus et que je ne tenterai pas de classifier, mais toujours de bon goût !

Toutes les photos ont été prises avec mon fidèle Nikon F100 sur de la Tmax 400 poussée à 3200 isos et développée par mes soins. Ce n’était pas facile, le manque de lumière durant le set de Laetitia s’est fait gravement sentir et vous pourrez le vérifier sur les photos.

Un grand merci à Marie de L’imprimerie Nocturne, à l’équipe du festival des Embellies, aux artistes présents sur scène, au jardin moderne pour ses techniciens, son accueil.

Galerie :