bouton

 

Pour bien démarrer la saison de concerts, le Petit Bain nous a concocté une soirée placé sous le signe de la guitare folk, avec la venue du virtuose norvégien. Mais c’est un savoyard, Carol’s Cousin, qui ouvre le bal avec brio.

Carol's Cousin au Petit Bain - 01

Grand gaillard qui tiens plus physiquement du bûcheron que du jeune folkeux délicat, on comprend vite lorsqu’il commence à jouer que Carol’s Cousin n’est bourru que d’apparence. Sa folk/blues/country, fine et sensible, amène rapidement une question : mais comment peut-il sonner si américain ? C’est à la lumière de sa bio que tout s’éclaire : il a passé 5 ans aux Etats-Unis, à vivre de petits boulots (dont bûcheron, d’ailleurs), accompagné uniquement de sa guitare.

Carol's Cousin au Petit Bain - 03

Aujourd’hui revenu en France, sa musique transpire toujours de cette expérience. Sa voix rocailleuse de bourlingueur se pose tantôt sur des mélodies subtiles (la superbe The Bird), tantôt sur des morceaux plus énervés (Noextraite de son dernier album, où il se montre plus écorcheur qu’écorché). Une magnifique découverte, qui quittera la scène sous les ovations.

Bjorn Berge au Petit Bain - 01

Et les ovations repartiront de plus belle à l’entrée sur scène de Bjørn Berge, qui soigne toujours autant son look. Dès les premières notes, j’hallucine complètement sur le volume sonore dégagé par le bonhomme seul : je pourrai jurer qu’il a un backing-band caché derrière la scène. Mais non, il est bien seul, avec sa 12 corde dans les mains et sa stompbox sous le pied.

Bjorn Berge au Petit Bain - 03

Le barouf époustouflant qu’il est capable de produire accentue encore la vélocité et la précision ahurissante de son jeu de guitare. Une véritable expérience à vivre : impossible de détourner le regard de ses doigts qui virevoltent sur le manche. Et comme si ça ne suffisait pas, cette virtuosité ne l’empêche aucunement de chanter avec une justesse irréprochable, de se marrer et de tirer la grimace à chaque riff.

Bjorn Berge au Petit Bain - 07

L’ambiance dans le public est excellente tandis que défilent les titres, grandement rallongés pour la plupart, et issus aussi bien de son dernier album (Honey White) que de son répertoire plus ancien (Trains). En bon showman, il terminera évidemment son excellent concert par sa reprise du Ace Of Spade de Motörhead.

Bjorn Berge au Petit Bain - 04

Pour les photos, j’ai utilisé un Nikon F80, un Nikon 50 f/1.8, un Nikon 24 f/2.8 et un Sigma HSM 70-200 f/2.8. Les pellicules utilisées sont des Tmax 400, poussées à 3200 et développées dans du révélateur Tmax à 24°C.

Merci au Petit Bain pour l’accréditation.

https://www.facebook.com/carolscousinmusic

www.bjorn-berge.com

Galerie :