bouton

 Amplifier fait partie, avec leurs compères historiques Oceansize (un des plus grands groupes de cette planète, dont l’ancien guitariste Steve Durose  joue d’ailleurs maintenant avec Amplifier), de cette nouvelle vague de groupe qui font du rock progressif, mais en moins chiant. Le concert ici présenté fait suite à la sortie en Septembre dernier de leur cinquième album, Mystoria. Malgré une légère controverse chez les fans due à un style plus direct, plus accrocheur qu’avant, l’album rencontre un certain succès. Il faut dire que ce mélange de sonorités prog avec un gros son Rock FM mélodique est terriblement efficace. Le groupe m’ayant déjà convaincu en live par le passé en première partie d’un concert chiantissime d’Anathema en 2012, c’est avec une certaine hâte que j’attend de voir comment cette énergie sera transposée sur scène.

Mais avant de démarrer, le Batofar accueille d’abord Awooga, groupe de stoner/space rock qui les suit sur la tournée. Malgré une voix malheureusement inaudible, le groupe qui vient tout juste de sortir un 2ème EP (Artifacts) fait preuve d’une excellente maîtrise des ambiances et des mélodies. Les riffs envoient, ça tabasse juste ce qu’il faut et la montée en puissance des morceau est fort bien exécutée. Un groupe à explorer !

Awooga au Batofar - 01

Awooga au Batofar - 03

 

Après avoir installé eux-même leur matos (et ouais, on est pas chez les péteux), Amplifier démarrent leur concert sans même quitter la scène, à la manière des concerts à la MJC du coin (genre « bon bah ça y est, on est prêts »). En guise d’intro, on aura droit à l’instrumentale qui ouvre le dernier album, Magic Carpet. Le ton est tout de suite donné : le son envoie du très très (très) lourd, et la bande à Sel Balamir est vraiment heureuse de présenter son nouveau disque sur scène. En guise de preuve, la set-list qui affiche 11 nouveaux morceau sur les 16 du concert, dont les 2 inédits Darth Vader et  Meld (Summer of Love), présents sur la version collector du CD. Bride est donc la seule chanson à ne pas être jouée ! En tout cas, c’est sans surprise que l’album confirme tout son potentiel en live.

Amplifier au Batofar - 06

Amplifier au Batofar - 12

Le groupe est très en forme : ça bouge, ça joue terrible bien, tout est extrêmement maîtrisé mais jamais millimétré. Les musiciens sont parfaitement homogènes autour de la technique impressionnante de leur batteur Matt Brobin (dont le jeu n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de Mark Heron, batteur de feu-Oceansize). Après une courte sortie de scène « pour la forme », le groupe revient pour exécuter leurs deux grands tubes The Wave et Motorhead, qui constituent une petite échappée au dernier album, que certains fans dans la salle semblaient attendre vu l’ambiance explosive sur ces 2 titres. Un concert encore une fois mémorable pour un groupe encore méconnu par chez nous. Mais Amplifier fait partie de ces groupes qu’on a pas vraiment envie de faire connaître, pour pouvoir continuer à les voir aussi proches de nous dans des salles comme le Batofar.

Amplifier au Batofar - 05 Amplifier au Batofar - 02

 

 

Les setlists :

Amplifier Setlist Batofar, Paris, France 2014, Mystoria Tour

Awooga Setlist Batofar, Paris, France 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les photos ont toutes été prises avec un Nikon F80, un Nikkor 50 mm f/1.8 et un Nikkor 24 mm f/2.8. Les pellicules sont des Kodak Tmax 400 poussées à 3200 dans du révélateur Tmax à 24°C.

Merci au Batofar et à Amplifier pour l’accréditation !

 

www.amplifierband.com

www.awoogaband.com

www.batofar.org

 

Toutes les Photos :

Amplifier :

 

Awooga :